TOLERANCE, IVRE DE COULEURS

Exposition Itinérante et socioéducative


le projet « Tolérance ivre de couleurs » c'est d'abord une exposition itinérante qui se présente comme une lettre ouverte aux participants, une invitation à la réflexion à travers des dires et des citations sans limites géographiques, ethniques ou religieuses.

Dans un même espace se côtoient les phrases de Voltaire, de Gandhi, d’Ibn Arabi, de Bouddha ou encore de Gibran Khalil Gibran.

Car si le mot tolérance peut évoquer une valeur morale subtile pour certains, il peut aussi avoir ses propres ambiguïtés pour d’autres. Doit-on, en effet tolérer l’intolérable ? Et qui juge ce qui est tolérable de ce qui ne l'est pas ?

Une chose demeure pourtant sûre et inquiétante à la fois, en ces temps où on parle de mondialisation, de globalisation, de la libre circulation;  on évoque de plus en plus le mot tolérance et on accepte de moins en moins la différence. On pointe « l’autre » du doigt comme on dresse un voile pour ne pas voir ses propres failles, ses propres peurs.

Dostoïevski disait : « ce n’est pas en enfermant son voisin qu’on se convainc de son propre bon sens ». Car qu’est ce que la non-acceptation de l’autre si ce n’est la méconnaissance de soi ?

La tolérance devient alors une conscience intérieure, un acte du cœur, une morale qui s’applique d’abord à soi avant qu’elle ne devienne responsabilité civique et respect de l’autre. Cet autre que l'on doit voir comme un complémentaire et non comme un handicap; comme l’exprimait Antoine de saint-Exupéry : « Frère, si tu diffère de moi, loin de me léser, ta différence m’enrichit ».


Si on s’ouvre un temps soit peu aux autres, Si on apprend à comprendre ,sans préjugés, les croyances et les cultures d’autrui, Si on cherche à appréhender la diversité culturelle par le savoir, On ouvrira alors un champ pour le dialogue où la différence n’engendrerait plus la peur et le rejet mais bien au contraire, elle serait un enrichissement et une valeur universelle comme l’écrivait Yunus Emré :

« Venez et faisons connaissance, rendons aisé le malaisé. Aimons et tachons d’être aimé. Ce monde n’appartient à personne.»


En parallèle de l'exposition itinérante « tolérance, ivre de couleurs »  sont proposés des ateliers d'initiation à la pratique de la calligraphie arabe.

Ses ateliers se veulent pédagogiques en abordant l'alphabet arabe dans ses variations et en appliquant les techniques calligraphiques par un travail sur le souffle, la respiration et l'accomplissement du geste.

En associant le thème de « la tolérance » à la pratique calligraphique à travers ces ateliers, on amène les participants à « empreinter » une pratique artistique  « étrangère à leurs quotidiens » pour mener une réflexion personnelle et collective sur une question de société qui les touche dans leurs quotidiens, à savoir : quels regards portent-ils sur la différence? L'indifférence? La liberté? L'autre? ...


"Tolérance"  

 


         "I have a dream" Martin Luther King                                                                        "Mon frère, loin de me léser, ta différence m'enrichit" Antoine de Saint-Exupéry

 

            

        Liberté : "Lorsqu'un peuple veut la vie, Force est au destin de répondre"                                                                      "Dépasse la colère par l'amour", Bouddha

        Abu-elkacem Achabi, (Hymne de l'état Tunisien). 


Liberté-Egalité-Fraternité :devise de la République Française.


Pour demander le dossier complet c'est là


Cours et Stages d'initiation à la calligraphie arabe


Une approche du geste calligraphique à travers des ateliers, stages et cours d'initiation à la calligraphie arabe.

Entre l'enseignement traditionnel et les techniques contemporaines, ces cours abordent l'historique de la "lettre" arabe, son évolution et son tracé.

Pour plus d'informations, utiliser le formulaire de contact ici :




zone éditable

Abd elMalik Nounouhi